J'aime la difficulté de réunir avec
des pièces contemporaines ces objets
re-travaillés, ré-actualisés,
devenus uniques, qui ont la force
de leur passé afin de les inscrire
dans notre époque.

Ce travail, d'association de
couleurs et de matières, de
lignes et de volumes, entre les
objets anciens ou contemporains
permet de créer un ensemble
équilibré très personnel.
Un objet ancien a une histoire
– un patrimoine – qui lui donne
du caractère. Aucun objet
contemporain ne peut offrir cette
dimension supplémentaire.

Pour les passionnés, une tâche,
une griffure, un coup sont
plus des marques du temps
qu'un défaut, comme une
empreinte laissée par un ancien
propriétaire.
Parce qu'en achetant un objet
ancien ou vintage, on n'achète
pas seulement un meuble de
métier, un fauteuil… On achète
un morceau du passé, souvenir
d'une manière d'exister.

Travailler à faire revivre un objet
ancien, c'est faire un pied de
nez à la production de masse.
C'est aussi mettre en avant le
travail de l'artisan, du créateur
ou designer, le savoir-faire d'une
époque.